Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 02:56

 


La Belle de Moscou (Silk Stockings), 1957, de Rouben Mamoulian Avec Fred Astaire, Cyd charisse y exécute quelques-unes des danses les plus parfaites « Ce qui m'intéressait dans le film était de faire de la danse une véritable expression dramatique. J'avais deux merveilleux danseurs – Astaire et Charisse – et je voulais me servir de la danse pour faire progresser leur histoire d'amour. Ce qui me passionna fut de donner à la danse une importance plus grande qu'à l'action dramatique proprement dite, qui n'était qu'une reprise de Ninotchka. La progression dramatique et psychologique n'existait que dans les ballets. C'est en dansant que les personnages prenait conscience de telle ou telle chose, et les ballets n'étaient pas du tout conçus comme des moments de simple spectacle. » « Sans Fred Astaire, j'aurais refusé de faire le film »

 

Partager cet article
Repost0

commentaires